Kama-Sutra : Plaisirs et positions amoureuses

Kama-Sutra : Plaisirs et positions amoureuses de Clara Morgane

Kama-Sutra : Plaisirs et positions amoureuses de Clara Morgane

Cet ouvrage propose une vision résolument moderne de l’un des plus grands textes de l’humanité : le Kama Sutra. De la préparation jusqu’à l’acte d’amour, sans oublier l’importance des préliminaires et des enlacements érotiques, ce livre d’art somptueusement illustré vous permettra de faire vos premiers pas dans un univers envoûtant. De plus, de nombreuses informations et anecdotes contemporaines permettront aux lecteurs plus avertis d’aborder ce traité de l’amour d’une manière différente. Clara Morgane apporte, par sa plastique et sa spontanéité, une touche tout à la fois sensuelle et tendre, érotique et délicieusement troublante.

Kama-Sutra de Clara Morgane

Le Kâmasûtra ou Kâmashâstra – du sanskrit composé de Kâma, le dieu de l’amour charnel, équivalent indien d’Éros ou de Cupidon et sûtra ou shâstra, aphorismes, soit Les Aphorismes de l’Amour Charnel – est un recueil indien écrit entre le IVe siècle et le VIIe siècle, attribué à Vâtsyâyana. Souvent richement illustré de miniatures, il prodigue des conseils et décrit des positions sexuelles, destiné à l’origine à l’aristocratie indienne. C’est un ouvrage d’un grand intérêt pour l’étude de la vie dans l’Inde ancienne. On connaît la Jayamangala un commentaire de l’ouvrage composé par Yashodhara.

Kâma apporte la jouissance que peuvent se donner des personnes au moyen des cinq sens, de l’esprit et de l’âme. Le Kâmasûtra n’est d’ailleurs pas seulement consacré au sexe, mais traite également des manières et arts de vivre qu’une personne cultivée se devait de connaître. Il aborde par exemple l’usage de la musique, la nourriture, les parfums…

À l’origine, le Kâmasûtra était essentiellement destiné aux hommes et aux courtisanes : il décrit l’acte sexuel et la relation amoureuse selon les devoirs et les attentes de chacun des partenaires. Cependant, le livre donne aussi des conseils aux femmes et aux couples et indique que les hommes n’étaient pas tenus à la seule relation sexuelle, mais devaient aussi maîtriser les baisers, les caresses, les morsures et les griffures. Il décrit environ une vingtaine de positions, mais également le comportement à tenir par les partenaires pour laisser ensuite la place à leur imagination.

De nombreux ouvrages traitant de l’érotisme ont été écrits à la suite du Kâmasûtra, certains portent le même nom, mais aucun n’offre le même intérêt stylistique ou documentaire.
souce: Wikipédia

Laisser un commentaire