La Sexualité masculine

La Sexualité masculine

La Sexualité masculine

La sexualité de l’homme est-elle moins mystérieuse que celle de la femme ? Comment se construit la virilité ? Quelle est la place des parents dans la construction de la sexualité du jeune homme ? D’où viennent les fantasmes qui animent le désir masculin ? Quel rôle y joue la féminité ? A partir de cas cliniques, Didier Dumas, dans la lignée de Françoise Dolto, dévoile les ressorts inconscients de la sexualité masculine, avec une grande liberté de ton, dans un langage simple, où les références psychanalytiques sont connues de tous.
La Sexualité masculine de Didier DumasLa Sexualité masculine  

Contrôle du plaisir

Prévoir la survenue de l’éjaculation 1 – Différence entre le point de non retour et la sensation prémonitoire de l’éjaculation Quand votre érection est bonne, et votre excitation forte, et même très forte, alors, vous allez éjaculer. C’est normal, et c’est évident.
Mais avez-vous déjà exploré ce qui se passe avant l’éjaculation ? Il existe deux moments très importants :

La sensation prémonitoire d’éjaculation
C’est ce moment où vous sentez que ça va venir. Dans votre corps, il se passe quelque chose : le sperme est en train de se préparer. En effet, il n’est pas  » prêt à l’emploi, mais le résultat d’un mélange de plusieurs liquides (prostatique, séminal, spermatozoïdes…) qui se rejoignent, avant d’être éjectés de votre corps.

Vous sentez une sorte de montée, de tension. C’est que le sperme s’accumule sous pression, prêt à jaillir !

L’éjaculation est alors imminente. Mais elle n’est pas encore obligatoire. Vous pouvez la retarder. Car vous disposez , pour réagir, de 7 dixièmes de secondes avant le deuxième moment clef :

Le point de non retour
Là, l’éjaculation a commencé. Le sperme ne sort pas encore, mais le mécanisme étant enclenché, vous ne pouvez plus faire machine arrière. Vous n’avez plus qu’une chose à faire : profiter du plaisir !

Pourquoi est-ce important de connaître ces deux moments clefs ?
Parce que beaucoup d’hommes n’y font pas attention. Le résultat, c’est que dès la sensation d’imminence de l’éjaculation, ils croient que tout est fini, qu’il est trop tard pour éviter l’éjaculation immédiate. Or, c’est faux. Beaucoup d’hommes souffrant d’éjaculation précoce n’ont simplement pas appris à faire la différence entre les deux sensations.
Quand vous reconnaissez ces moments, quand vous les différenciez, alors, vous pouvez travailler à les éloigner l’un de l’autre.
Car si l’espace de temps naturel entre ces deux sensations est de 7 dixièmes de secondes, en vous entraînant, vous pouvez le faire durer beaucoup plus, et même faire retomber légèrement votre excitation pour retarder énormément votre éjaculation. Il suffit de savoir que c’est possible !

2 – Repérer les muscles du périnée pour mieux les faire travailler.
(…)
Extraits de contrôle du plaisir Auteur : Dr Catherine SOLANO

Laisser un commentaire